Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leur poids l’existence brumeuse,
Heureux celui qui peut d’une aile vigoureuse
S’élancer vers les champs lumineux et sereins;

Read more

"Crois-tu que nous allons nous en sortir ?", demande le premier. "Sans aucun problème", répond l’autre "il y a une quantité d’univers où nous ne sommes même pas montés dans cet avion"

Read more

La conscience de classe est nécessaire comme le pain; mais cela ne veut pas dire que les ouvriers doivent être condamnés au pain et à l’eau et qu’il leur serait nuisible de désirer du poulet et du champagne. Car précisément, s’ils sont communistes, c’est pour pouvoir atteindre une vie supérieure, digne de l’homme. La justification de l’activité artistique est, pour le peintre communiste, de réaliser des tableaux qui soient un luxe de la pensée, un luxe pour une société communiste, différent, cela va de soi, du luxe inutile, ostentatoire et de mauvais goût des classes exploitantes actuelles. Vouloir exclure systématiquement ce luxe du monde socialiste serait consentir à une coupable et sordide organisation de la médiocrité, sur le plan de la pensée tout au moins. Une vie supérieure ne peut se concevoir sans un luxe véritable. Elle ne peut-être conquise sans la lutte politique et sans la lutte difficile menée par certains artistes révolutionnaires, qui ne limitent pas leurs efforts à la seule expression d’idées politiques ou de représentation, dans un but édifiant, de scènes connues de la vie des travailleurs.

Read more
Téléphones

Journal fabuleux pour nous consoler, nous venger, après avoir bien fait nos putes dans ces hebdos de merde pour qui on n’est jamais assez lourdingue, jamais assez rampant, jamais assez con, jamais, en un mot, assez parisien.

Read more
Marcel
Jeudi
Fatigues
Quatre
Paranoïas
Le train

Matérialiser la liberté, c’est d’abord soustraire à une planète domestiquée quelques parcelles de sa surface.

Read more

La critique et la recréation perpétuelle de la totalité de la vie quotidienne, avant d’être faîtes naturellement par tous les hommes, doivent être entreprises dans les conditions de l’oppression présente, et pour ruiner ces conditions.

Read more

Il faut donc croire que la censure que les gens exercent sur la question de leur propre vie quotidienne s’explique par la conscience de son insoutenable misère, en même temps que par la sensation, peut-être inavouée mais inévitablement éprouvée un jour ou l’autre, que toutes les vraies possibilités, tous les désirs qui ont été empêchés par le fonctionnement de la vie sociale, résidaient là, et nullement dans des activités ou distractions spécialisées.

Read more

On doit souligner le fait que l’observation désintéressée est encore moins possible ici que partout ailleurs.

Read more